0

Obus perforants

Au moment où l’infanterie avait besoin d’un meilleur lanceur antichar, elle fut dotée du PIAT. Tous les panzers  neutralisés pendant la Deuxième Guerre mondiale ne furent pas victimes d’autres chars ou de tirs d’artillerie. En fait, un grand nombre d’entre eux furent mis hors d’état de nuire par des fantassins. L’exploit qui valut la Croix de Victoria à…

  • 0

    Sur les pas des disparus

    August 22, 2017 texte de Stephanie Slegtenhorst

    Alors que nous passons sous une arche à l’entrée du cimetière Maple Copse, la sérénité qui s’en dégage m’oblige à marquer un temps d’arrêt. Ce cimetière, situé à cinq kilomètres au sud-est d’Ypres, en Belgique, est l’un des nombreux endroits où nous faisons halte pendant le voyage d’une semaine organisé en l’honneur du 100e anniversaire…

  • 0

    QUATRE MOIS APRÈS VIMY, UN AUTRE TRIOMPHE DU CANADA FUT TOUT AUSSI HÉROÏQUE Le premier assaut de grande envergure donné par le Corps canadien après Vimy fut une victoire tactique remarquable dans le cadre d’un objectif stratégique plus large. Le but immédiat de l’assaut était de s’emparer des hauteurs occupées par les Allemands au nord…

  • 0

    George-Étienne Cartier : le bras droit de Macdonald

    July 14, 2017 texte de Stephanie Slegtenhorst

    Les Canadiens savent tous qui était sir John A. Macdonald, notre premier premier ministre et l’un des pères de la Confédération. On comprendra que, 150 ans après, on oublie les autres. George-Étienne Cartier était un de ces fondateurs; celui que beaucoup voyaient comme le bras droit de Macdonald. D’aucuns pensent que Cartier, né à Saint-Antoine-sur-Richelieu…

  • 0

    Le ministre Sajjan sur le maintien de la paix et l’OTAN

    June 12, 2017 texte de Stephen Thorne

    Demandez à d’anciens soldats ce qu’ils pensent des missions de maintien de la paix, et il y a fort à parier que leur réponse sera défavorable. Aller dans une zone de conflit en tant qu’arbitre ou policier, c’est avoir une main attachée dans le dos, diront-ils. Les règles d’engagement strictes – comme celle qui interdit…

  • 0

    Des espions dans le Saint-Laurent

    June 12, 2017 texte de Stephanie Slegtenhorst

    L’été de 1942 fut bien différent de ceux que le Canada avait connus depuis plus de cent ans : pour la première fois depuis la guerre de 1812, un ennemi s’introduisit dans les eaux canadiennes. Les sous-marins allemands attaquèrent sans pitié les navires tout au long de la bataille du Saint-Laurent, qui faisait partie de…

  • 0

    LA PREMIÈRE GUERRE DU CANADA À L’ÉTRANGER

    June 12, 2017 texte de Mark Zuehlke

    Le 11 FÉVRIER 1900, le contingent canadien de 1 039 soldats envoyé peu avant en Afrique du Sud se joignait à une puissante colonne britannique à Graspan, à la frontière entre le cap des Tempêtes et l’État libre d’Orange des Boers. Le lendemain, sous un soleil de plomb où la température s’éleva jusqu’à 46 °C,…

  • 0

    Selon le site Web du gouvernement du Canada, le conflit en Syrie est « la pire crise humanitaire que connaisse actuellement le monde ». On y cite des chiffres de l’ONU : 13,5 millions de personnes en Syrie ont besoin d’une aide urgente, plus de 250 000 morts, des centaines de milliers de blessés, quelque…

  • 0

    Appui aérien pour le Corps canadien à Vimy

    March 20, 2017 texte de Hugh A. Halliday

    Le Corps canadien, dans ses préparations à l’attaque de la crête de Vimy, était appuyé par la I Brigade du Royal Flying Corps. Les avions de quatre escadrilles du Corps aidaient à dresser les cartes des défenses allemandes et à localiser les batteries de l’ennemi. Le 9 avril 1917, 180 des 212 batteries avaient été…

  • 0

    VIMY 1917-2017 Lorsque les Britanniques se préparaient à renforcer l’avancée des Français, le général Julian Byng prédit, avec raison, que l’on demanderait aux Canadiens de prendre la crête stratégique de Vimy. Il n’y a probablement pas d’endroit en France où il y a eu autant d’hommes tués par mètre carré que sur ce terrain pentu…

  • 0

    Le 22e Bataillon et la Grande Guerre

    March 20, 2017 texte de Stephanie Slegtenhorst

    Le 22e Bataillon (canadien-français) fut autorisé le 7 novembre 1914 grâce à un don de 50 000 $ du Dr Arthur Mignault. C’était le premier bataillon francophone du Corps expéditionnaire canadien. Le bataillon, comptant 36 officiers et 1 097 hommes de troupe, partit pour l’Angleterre à bord du RMT Saxonia en mai 1915. Après avoir…

  1. Pages:
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. ...
  10. 35