L’équipe du Nouveau-Brunswick remporte le trophée de fléchettes

August 22, 2017 texte de Stephen Thorne

L’équipe championne : (de g. à d.) Ike Mullin, Mark Hebert, Scott Tracy et Derek Hanley de la filiale Blacks Harbour, au Nouveau-Brunswick. [Stephen J. Thorne]

Mark Hebert était très ému de lancer la fléchette gagnante pour l’équipe de la filiale Blacks Harbour au championnat de fléchettes de la Direction nationale qui a eu lieu du 5 au 7 mai.

Les équipes du Nouveau-Brunswick et de Terre-Neuve-et-Labrador, comptant chacune quatre joueurs, étaient ex æquo à 19 points après le premier tour, qui a duré deux jours. Le Nouveau-Brunswick a remporté la première des trois parties qui allaient décider de la victoire, et les deux équipes étaient arrivées à un point où elles avaient chacune besoin d’un double pour remporter la seconde partie.

« En me plaçant au pas de tir, je me suis simplement dit : “Papa, aide-moi, tire un double”, dit Hebert. C’était tout ce que je voulais, et c’est arrivé, j’ai tiré un double six. »

Le père d’Hebert, marin marchand puis mécanicien à l’ancienne raffinerie de sucre Lantic à Saint John, Nouveau-Brunswick, a rendu l’âme il y a 19 ans. Hebert n’a pas pu retenir ses larmes pendant les embrassades et les cris de joie de ses coéquipiers Ike Mullin, Derek Hanley et Scott Tracy après la victoire contre l’équipe de la filiale Channel de Port aux Basques, Terre-Neuve-et-Labrador.

« Mon équipe est formidable, dit-il. On a été deuxièmes deux fois et troisièmes une fois ces quatre dernières années, et on voulait vraiment être premiers. On a été chanceux : on a touché le double, et le reste a suivi. »

La paire du Manitoba–Nord-Ouest de l’Ontario, soit Scott Allan Sansom et Dean Corlett de la filiale Elmwood de Winnipeg, a remporté le titre des doubles et l’Ontarien Jim Long, de la filiale Newbury, celui des simples.

« La compétition était féroce, » dit Long, ouvrier de l’automobile d’Ingersoll, Ontario, qui est entré à la Légion en 1998. « Et il y a la pression supplémentaire de bien jouer pour les gars qu’on représente. Mais c’était amusant. Ils ont fait du beau travail. »

Jim Long, champion des simples, de la filiale Newbury, en Ontario. [Stephen J. Thorne]

Les joueurs de Port aux Basques – Tom Brake, Guy Bobbett, Paul Osmond et Danny Cormier – ont mené pendant la plus grande partie de la journée de dimanche, mais ils n’ont pas réussi à gagner la dernière partie de la poule, contre l’équipe de la Saskatchewan, pour décrocher le titre des équipes, ce qui a mené aux éliminatoires.

Les aventures du dimanche après-midi, suivies par un banquet de côte de bœuf, ont conclu une fin de semaine de compétition collégiale, de rires et de camaraderie pour 50 joueurs et 15 filiales représentant les 10 divisions de la Légion royale canadienne.

Il s’agissait aussi de l’aboutisse-ment de beaucoup de travail pour le président Lloyd Hasper et son équipe de quelque 50 bénévoles, qui avait commencé par des négociations de tarifs et la réservation de chambre 18 mois plus tôt et qui a fini par s’élargir à toute la communauté. « La ville nous a épaulés à 100 % », dit Hasper.

Des dizaines de commanditaires se sont engagés à fournir la nourriture et appuyer la Légion locale située au milieu de champs pétroliers, d’élevage de bétail et d’agriculture, à 90 minutes au sud-est de Calgary. D’autres filiales avaient aussi offert leur aide. Les filiales Chapelhow de Calgary et Vulcan ont fourni des fourgonnettes et des chauffeurs, et la filiale Red Cliff, une fourgonnette.

Les médias locaux ont fait de la publicité gratuitement. L’escadron des cadets de l’Air de Brooks a fourni la garde du drapeau et servi le banquet du dimanche.

« C’était une grosse affaire par ici, » dit Hasper, qui a fait partie de six filiales de la Légion et a siégé au conseil d’administration de quatre d’entre elles au cours des 40 dernières années. Il a mis une chemise de bénévole bleue et s’est retroussé les manches comme tout le monde.

« Cette Légion a un des meilleurs groupes de bénévoles avec lesquels j’ai travaillé. Quand on a besoin d’eux, ils répondent “présent”. »

Dean L. Corlett (à g.) et Scott Allan Sansom, de la filiale Elmwood de Winnipeg (Manitoba–Nord-Ouest de l’Ontario), vainqueurs des doubles. [Stephen J. Thorne]

La filiale Eastern Irrigation District, fondée par des vétérans de la Première Guerre mondiale, célèbrera son 90e anniversaire en avril prochain. La ville avait environ 1 200 habitants en 1928, mais elle allait grandir, et la Légion aussi. Le nombre de ses membres a atteint les 800, puis il a diminué à mesure que celui des photos ornées d’un coquelicot augmentait sur le mur près de la porte d’entrée.

La ville de Brooks elle-même, lieu d’origine de l’abeille coupeuse qui butine la luzerne locale, et qui compte aujourd’hui 14 000 habitants, a connu des temps difficiles. Les puits de la région recommencent à peine à produire après avoir été forcés de fermer à cause de la baisse des prix du pétrole.

Elsie Bunney, âgée de 86 ans, est membre de la filiale depuis 60 ans. Elle est venue de Leader, Saskatchewan, à l’âge de 23 ans pour travailler comme serveuse et elle a par la suite supervisé le personnel du restaurant de la filiale pendant des années. Elle a été présidente des D.A. deux fois et y a occupé le poste de gestionnaire adjointe, quoique brièvement. « Je n’aimais pas ça, dit-elle. Je préfère être avec les gens. »

Mme Bunney a vécu tous les hauts et les bas. Avec la croissance de la ville, la concurrence d’autres œuvres est devenue plus intense. Actuellement, la filiale remonte la pente. Les soirées du sac de bière le jeudi et les soirées steak le vendredi attirent de nouveau les convives. Elle compte aujourd’hui 400 membres, et la tendance est à la hausse. « Nous avons de la bonne nourriture ici, » plaisante-t-elle.

En plus de revigorer la filiale, note M. Hasper, le tournoi a rassemblé des gens de tous les coins du pays.

« Nous nous sommes fait beaucoup de bons amis cette fin de semaine, ainsi que pendant la période qui l’a précédée, dit-il. Je communique avec des filiales depuis des mois. Alors quand ils viennent ici, on a le sentiment qu’on les connait et les conversations sont naturelles et agréables. On a échangé des idées intéressantes sur ce que les autres fi-
liales font pour générer des revenus. »

« En tant que filiale, notre objectif était de donner du bon temps à tout le monde, de faire classe à part. Et je pense qu’on a réussi. »


Résultats

Équipes : N.-B. (fil. Blacks Harbour), 19; T.-N.-L. (fil. Channel, Port aux Basques), 19; Alb-T. N.-O. (fil. Jubilee, Calgary), 16; Ont. (fil. Thamesville) et Qc (fil. Terrebonne Heights, Mascouche Heights), 14; Man.–N.-O. O. (fil. Elmwood, Winnipeg), 13; N.-É./Nt (fil. Westville), 12; C.-B./Yn (fil. Kamloops). 11; Î.-P.-É. (fil. Miscouche), 10; Sask. (fil. Nipawin), 7.

Doubles : Man.–N.-O. O. (fil. Elmwood), 20; N.-B. (fil. Blacks Harbour) et N.-É./Nt (fil. Westville), 17; Alb-T. N.-O. (fil. Jubilee), 16; Qc (fil. Terrebonne Heights), 14; Ont. (fil. Bay Bridges, Pickering), 13; C.-B./Yn (fil. Grandview, Vancouver), Î.-P.-É. (fil. Miscouche), 12; T.-N.-L. (fil. Channel), 8; Sask. (fil. Moose Jaw), 6.

Simples : (fil. Newbury), 20; C.-B./Yn (fil. Grandview), N.-B. (fil. Blacks Harbour), 19; Alb-T. N.-O. (fil. Jubilee), 18; N.-É./Nt (fil. Westville), 17; T.-N.-L. (fil. Channel), 13; Man.–N.-O. O. (fil. Flin Flon), 9; Sask. (fil. Moose Jaw) et Qc (fil. Terrebonne Heights), 7; Î.-P.-É. (fil. Miscouche), 6.

Class

MBP

Connectez

image description