Conseil d’anciens combattants proposé à tous les niveaux de la Légion

February 15, 2018 texte de Sharon Adams

Bill Chafe (à g.), président des débats de la direction nationale, félicite Terry Campbell (au centre), deuxième vice-président, et Sonny McCarron, premier vice-président, tous deux nouvellement élus. [Sharon Adams]

Les délégués au 83e congrès de la Division du Nouveau-Brunswick, qui a eu lieu les 23 et 24 septembre à Fredericton, ont appuyé la proposition d’établir un conseil d’anciens combattants au sein de la Légion royale canadienne.

Un tel conseil contribuerait à attirer les jeunes militaires tout en conservant les membres actuels, dit Sonny McCarron, ancien combattant de la filiale Cape Tormentine.

« Il y a beaucoup d’anciens combattants qui ont une mauvaise impression de la Légion, a-t-il déclaré lors d’une présentation très applaudie. La seule manière de changer cela, c’est de prendre les devants plus souvent […], de devenir plus inclusifs en permettant [aux anciens combattants] de prendre part aux décisions sur les questions qui les concernent. »

« Nos anciens combattants ne veulent pas que des gens qui n’ont jamais servi prennent des décisions concernant leur vie et leur famille », dit-il.

Les 130 délégués accrédités ont voté unanimement pour la proposition faite par McCarron d’établir un conseil d’anciens combattants – des anciens combattants élus par des anciens combattants et siégeant aux conseils d’administration à tous les niveaux : filiales, zones, districts, divisions et direction générale.

Le conseil ne changerait en rien le rôle des autres dirigeants élus, dit McCarron, mais il revaloriserait le statut des anciens combattants à la Légion.

Une motion sera préparée pour le congrès national de 2018.

La cérémonie d’ouverture comprenait un mot de bienvenue de Stephen Horsman, vice-premier ministre provincial, qui a félicité la division de ce qu’elle fait depuis longtemps pour les anciens combattants.

John Ladouceur prend ses nouvelles fonctions de président. [Sharon Adams]

Jocelyne Roy-Vienneau, lieutenante-gouverneure du Nouveau-Brunswick, M. Chafe, Harold Harper, président de la Division du Nouveau-Brunswick, Joan Caverhill, présidente des DA de Fredericton, et Don Swain, président de la filiale de Fredericton, ont déposé une couronne.

Mme Roy-Vienneau, avant le défilé, a remercié la Légion de promouvoir « non pas la nostalgie de la guerre, mais sa réalité ».

Le président Harper a rapporté que les finances sont stables, mais qu’elles « doivent être surveillées de près ». Des décisions difficiles et impopulaires ont été prises, comme la restriction des déplacements, les réunions par téléconférence et la réduction du personnel.

Ces changements ont rendu possibles des contributions annuelles de 75 000 $ aux investissements, garantissant la continuation du financement des programmes du leadership et de l’athlétisme de la jeunesse, a rapporté le trésorier, Gary McDade. 

La valeur nette de la division, qui était de 1 030 588 $ il y a deux ans et demi, est maintenant de 1 276 208 $, a-t-il poursuivi, avant de conclure sur une bonne nouvelle : pas besoin d’augmenter les frais d’adhésion.

Clayton Saunders a rapporté que jusqu’en septembre 2017, le Military Service Recognition Book (livre de reconnaissance de service militaire, NDT) avait rapporté 87 006,47 $. L’éditeur Mark Fenety a déclaré que pour la septième année consécutive, le livre rapporterait plus de 93 000 $ à la division.

Les réactions du public aux campagnes de mercatique de la Légion ont généralement été bonnes, a dit Chafe après avoir présenté une vidéo visant l’augmentation des adhésions. Cependant, compte tenu de la visibilité accrue, « nous voyons et entendons plus de commentaires négatifs que jamais ». La Direction nationale y répond d’abord en expliquant pourquoi la Légion prend certaines positions, puis en mettant l’accent sur sa longue histoire de bonnes œuvres pour les collectivités et les anciens combattants.

« Nous devrions nous servir de certaines de ces plaintes pour nous assurer que notre culture est conforme aux valeurs fondamentales de la Légion : service, intégrité, respect, loyauté et travail d’équipe, valeurs que partagent beaucoup de Canadiens », dit Chafe.

Le nombre de renouvellements continue d’augmenter, « mais nous perdons des membres à une vitesse alarmante », a rapporté le président de l’adhésion, Jack Clayton. En septembre, le nombre de membres de la division s’élevait à 7 936, une baisse par rapport aux 8 448 qu’il y avait en 2016 et aux 8 826, en 2014.

Le président des anciens combattants, des services et des ainés a rapporté que depuis 2014, 37 anciens combattants nécessiteux avaient reçu une aide financière provenant du fonds du coquelicot, d’une caisse de secours ou du fonds des anciens combattants sans abri, ou l’aide d’une filiale ou d’un officier d’entraide, ou avaient été référés à ACC.

Les délégués ont appuyé le projet d’une place de la bataille de l’Atlantique à Halifax, après la présentation de Gary Reddy du Fonds de commémoration de la marine canadienne.

Le président Harold Harper dépose une couronne. [Sharon Adams]

Le projet, dont le cout est estimé à 225 millions de dollars, représentera les contributions du Canada à la bataille la plus longue de la Seconde Guerre mondiale, où 4 600 Canadiens ont trouvé la mort. Il servira aussi à retracer la manière dont la génération d’alors a transformé le pays en société industrielle moderne.

Le washer toss (jet de rondelle, NDT), jeu semblable au jeu de fers à cheval, a été ajouté à la liste des sports de membres de la division. « Le Nouveau-Brunswick sera en avance sur les autres lorsque le jeu deviendra un sport national », a déclaré le président des sports, Gary McDade.

Les délégués ont écouté plusieurs présentations, dont un rapport de Buster Rogers de la filiale Hampton sur le pèlerinage du souvenir de la Légion aux monuments, cimetières et champs de bataille européens où des Canadiens ont combattu et ont été enterrés.

Maryse Savoie, directrice générale intérimaire des opérations en région, a fait le point sur les modifications des avantages et des programmes d’Anciens combattants Canada. Les neuf bureaux régionaux ont été rouverts, et plus de 240 personnes supplémentaires ont été embauchées.

Duane Johnson a présenté aux délégués la nouvelle section spéciale de traumatisme de stress opérationnel. Elle ne se veut pas le remplacement du bureau d’entraide ni des programmes d’aide sociale du MDN ni d’ACC. « Nous ne gérons pas les dossiers, ne remplissons ni ne classons de formulaires, ni ne fournissons de soins de santé mentale. Mais nous orientons les anciens combattants et les familles vers le soutien dont ils ont besoin », comme les psychothérapeutes.

Chafe a dirigé les élections qui ont été menées rapidement. Le premier vice-président, John Ladouceur de la filiale Oromocto, a été élu président par acclamation. Paul Poirier de la filiale Herman Good VC, président honoraire et Jack Clayton de la filiale Lancaster de St-Jean, le président des débats, ont également été élus par acclamation.

Sonny McCarron a été élu premier vice-président devant Brian Roberts de la filiale Kennebecasis de Rothebasy, dont le nom a été ajouté à la liste des candidats au poste de deuxième vice-président.

Roberts, qui avait été deuxième vice-président deux fois, s’est retiré de la course. Terry Campbell, de la filiale Marysville de Clifton Royal, a été élu devant Daryl Alward, de la filiale Marysville de Fredericton.

Gary McDade, de la filiale Fredericton, qui est trésorier depuis dix ans, a été réélu devant Clayton Saunders de la filiale Petitcodiac.

Le nouveau président, M. Ladouceur, a annoncé, sur une note optimiste, qu’il pensait pouvoir « faire augmenter l’adhé-sion de deux pour cent au cours des deux prochaines années. C’est un effort d’équipe. Tout le monde peut collaborer pour promouvoir les valeurs de la Légion. »

Class

MBP

Connectez

image description