Nouvelle manière d’aider les anciens combattants du Commonwealth

August 3, 2019 texte de Tom MacGregor

Conseil exécutif national a approuvé un nouveau plan, lors de sa réunion à Ottawa les 13 et 14 avril, qui améliorerait grandement les conditions de vie des anciens combattants du Commonwealth et de leurs survivants démunis aux Antilles.

Le plan a été présenté par Chris Warren, secrétaire général de la Ligue royale des anciens combattants du Commonwealth (LRACC). Selon ledit plan, le siège de Londres assume la responsabilité des pensions versées aux anciens combattants et à leurs survivants dans la plupart des pays antillais du Commonwealth, tout en augmentant leur niveau de vie.

À l’heure actuelle, la Légion royale canadienne a 51 anciens combattants et 89 veuves sous son égide dans 16 pays des Antilles. Les pensions fournies par la Légion équivalent actuellement à un repas chaud par jour. Les veuves et les survivants reçoivent la moitié d’une pension. Les pensions sont distribuées dans leurs pays par les organisations d’anciens combattants homologues de la Légion.

Le changement découle de l’apport financier administré par le ministère britannique pour le développement international (DFID). Ces fonds seront remis à la LRACC à condition qu’ils soient versés directement à l’organisation d’anciens combattants du pays désigné.

Les pays désignés sur la liste du DFID sont Antigua, Belize, Dominique, Grenade, Guyana, Jamaïque, Montserrat, Sainte-Lucie et Saint-Vincent.

Selon le nouveau plan, la Légion continuera de s’occuper des anciens combattants dans les sept pays antillais du Commonwealth qui ne sont pas sur la liste. Ces pays sont les Bahamas, la Barbade, les Bermudes, les iles Caïman, Saint-Kitts, Trinité-et-Tobago et les iles Turques et Caïques. Cependant, seuls trois pays – les Bahamas, Saint-Kitts et Trinité-et-Tobago – ont actuellement des anciens combattants ou des survivants qui reçoivent des pensions.

Dans le cadre du nouvel arran-gement, la valeur nutritive de la pension passerait à 2 400 calories : deux repas par jour. En outre, selon le plan, les pensions versées aux survivants équivaudraient aux pensions des vétérans.

DANS LE CADRE DU NOUVEL ARRANGEMENT, LA VALEUR NUTRITIVE DE LA PENSION PASSERAIT À 2 400 CALORIES : DEUX REPAS PAR JOUR. EN OUTRE, SELON LE PLAN, LES PENSIONS VERSÉES AUX SURVIVANTS ÉQUIVAUDRAIENT AUX PENSIONS DES VÉTÉRANS.

Le coût accru pour la Légion royale canadienne est estimé à 25 000 $ par année répartis sur cinq ans. Les anciens combattants sont tous des vétérans de la Seconde Guerre mondiale, et leur nombre devrait diminuer sensiblement pendant cette même période.

La Légion continuera de faire don de fournitures du coquelicot et d’autres types de soutien à tous les pays antillais du Commonwealth.

Par ailleurs, le trésorier national, Mark Barham, a rapporté que la Direction nationale avait un excédent de 277 165 $ en 2018, beaucoup plus que les 53 759 $ que l’on prévoyait.

Le président national, Tom Irvine, a présenté le rapport du Comité des anciens combattants, des services et des ainés. Le CEN a accepté de prélever 90 000 $ sur le fonds du coquelicot pour soutenir la bourse de maîtrise de la LRC pendant un cycle de trois ans. La bourse est annoncée chaque année au forum de l’Institut canadien de recherche sur la santé des militaires et des vétérans.

Le CEN a également accepté de soutenir financièrement la Quinism Foundation, le Projet des eaux curatives Canada et Project Trauma Support.

Le président du Comité du Coquelicot et Souvenir, Angus Stanfield, a déclaré que le nouveau programme du coquelicot numérique a eu beaucoup de succès en 2018. L’argent recueilli lors de la campagne a été distribué aux filiales. Le CEN a convenu que l’argent qui sera recueilli dans le cadre des campagnes à venir ira
au fonds du coquelicot national, où il pourra être utilisé dans les communautés qui en ont besoin et dont les fonds locaux sont insuffisants.

Le CEN a rejeté une motion qui aurait restreint les prix monétaires des concours littéraires et d’affiches aux trois premières places. Le CEN a convenu que les fonds du coquelicot pourraient couvrir jusqu’à 50 % du coût de la construction, de l’entretien ou de la conservation d’un cénotaphe appartenant à une filiale de la Légion. Cela représente une augmentation de 25 pour cent de ce qui était précédemment autorisé.

Le président du comité des relations publiques, Owen Parkhouse, a rapporté que son comité avait été occupé pendant la nouvelle année, car le poste de ministre des Anciens combattants fluctuait. Cela a conduit la Légion à déclarer publiquement qu’elle regrettait la porte tournante au bureau du ministre et qu’elle doutait de l’engagement du gouvernement envers les anciens combattants. La Légion a publié un autre communiqué de presse saluant la nomination de Lawrence MacAulay au poste de ministre.

Irvine a indiqué que la planification du prochain congrès national qui aura lieu du 22 au 27 aout 2020 à Saskatoon, allait bon train. Le congrès de 2022 aura lieu à Saint John, N.-B.

Le président du Comité de l’avenir, Bruce Julian, a présenté un projet de politique pour les filia-les de la Légion devant traiter les cas où un Légionnaire porte des médailles ou un uniforme auxquels il n’a pas droit. Bien que le phénomène ne soit pas nouveau, il est devenu plus évident étant donné l’instantanéité des communications insufflée par les médias sociaux. En particulier, le groupe Stolen Valor Canada est fort affairé à dénoncer les personnes qui usurpent les honneurs militaires sur son site Web.

Le CEN a approuvé la politique selon laquelle l’individu peut se faire entendre et raconter sa version des faits. Cependant, les fausses représentations du service militaire sont des infractions pénales et peuvent ternir l’image de la filiale et de la Légion dans son ensemble. Si la personne refuse de retirer la médaille ou l’uniforme offensants, la filiale peut informer les autorités de l’infraction pénale. Si les gestes de la personne jettent le discrédit sur la Légion, la filiale peut déposer une plainte en vertu de l’article III des statuts généraux.

Dans les rapports de direction divisionnaire, le président de la Division de la Saskatchewan, Lorne Varga, a déclaré que la division avait acheté un nouveau bâtiment et qu’elle déménagerait cet été. La direction a également eu du succès lors de la campagne Red Shirt Friday (vendredi de la chemise rouge, NDT) qu’elle a lancée pour montrer son appui envers les Forces armées canadiennes. Plus de 700 chemises ont été vendues en quelques mois.

Le président de la Division du Manitoba–Nord-Ouest de l’Ontario, Ronn Anderson, a rapporté qu’il avait représenté la Légion au dévoilement, à Winnipeg, de la pièce de 2 $ frappée par la Monnaie royale canadienne en l’honneur du 100e anniversaire de l’armistice. La filiale St. James de Winnipeg a également accueilli une partie de l’émission de téléréalité Amazing Race Canada, où les concurrents ont dû disputer une partie de fléchettes pour pouvoir passer à l’épreuve suivante.

La présidente de la Division de l’Ontario, Sharon McKeown, a déclaré que sa direction avait lancé dans deux filiales un projet pilote concernant un concours littéraire pour les personnes âgées en se fondant sur les concours littéraires et d’affiches que la Légion organise pour les écoliers.

Le président de la Division du Québec, Ken Ouellet, a montré aux membres la nouvelle plaque d’immatriculation que la province a créée pour les anciens combattants.

Le président de la Division de la Nouvelle-Écosse–Nunavut, Mel Crowe, a indiqué qu’après 55 ans en fonctionnement continuel, le camp de leadership de la jeunesse de 2018 a été annulé en raison de problèmes imprévus relatifs à la responsabilité.

Le président de la Division de Terre-Neuve-et-Labrador, Berkley Lawrence, a déclaré que la planification concernant la restauration du Monument commémoratif de guerre de St. John avait commencé à temps pour son centenaire, en 2025.

Enfin, les membres du CEN ont remercié le directeur exécutif national, Brad White, et le directeur des services financiers, Tim Murphy, de leurs années de service, et ils leur ont souhaité bonne chance pour leur retraite.

Également entendu au CEN

Le Conseil exécutif national a discuté des points suivants lors de sa réunion des 28 et 29 avril.

Une stratégie et des lignes directrices concernant les anciens combattants sans abri ont été approuvées, qui seront distribuées à toutes les directions en complément de leurs propres programmes pour anciens combat-tants sans abri.

Une épinglette a été conçue par le service de l’approvisionnement en l’honneur du 75e anniversaire du jour J. Le CEN a donné son accord pour que les légionnaires et les dames auxiliaires portent l’épinglette au revers droit de leur uniforme, en dessous de l’épin-glette Appuyons nos troupes, jusqu’au
31 décembre 2019.

Le vice-président Owen Parkhouse a été nommé à la présidence d’un nouveau comité formé pour régler la célébration, en 2026, du centenaire de la Légion.

La Légion se joindra à l’ambassade des Pays-Bas et à la direction du Festival canadien des tulipes pour organiser une célébration, en 2020, du 75e anniversaire de la libération des Pays-Bas. Des bulbes de tulipe à planter cet automne seront bientôt disponibles.

Un document de travail décrivant la position de la Légion sur un certain nombre de questions concernant à la défense a été approuvé, lequel sera distribué lors de la prochaine campagne électorale fédérale.

Douze filiales et postes ont résilié leur charte en 2018 : trois au Manitoba–Nord-Ouest de l’Ontario, deux en Saskatchewan, au Québec et à la Zone Est des États-Unis, et une en Alberta–Territoires du Nord-Ouest, en Ontario et en Nouvelle-Écosse–Nunavut.

Class

MBP

Connectez

image description